Village de Guelakh

Association Villageoise luttant contre l’exode rural en portant un projet durable et solidaire de ferme-école, d’agro-élevage et d’artisanat. 

Le village de Guélakh est situé au nord du Sénégal à environ 30 km de Saint Louis. Le projet de développement du village a été initié par Ousmane Sow et Doudou d’origine Peul. 

 

L’objectif du village est un développement communautaire, il mutualise les moyens pour les villages plus petits qui l’entourent (population totale d’environ 1000 personnes dont environ 150 enfants).

Le «Groupement des jeunes éleveurs de Guelakh » (reconnu en 1989) devient en 2007 l’Union Interprofessionnelle des Agro-Pasteurs de Rao (UIAPR) pour permettre à la population de la zone de bénéficier de l’expérience du village de Guélakh.

Très préoccupé par la survie des paysans de leur région, l’UIAPR désire promouvoir le développement local, combattre l’exode rural et amener une meilleure perspective d’avenir à l’ensemble de la population des communautés rurales.

Groupement d’intérêt économique (GIE), l’UIAPR fédère 450 membres issus des filières agricoles (horticulture, riziculture, élevage, agriculture et transformation des produits agricoles) qui bénéficient des actions mises en place par le Village de Guelakh.

Une quinzaine de jeunes (de 12 à 20 ans), logés en internat au village, reçoivent une formation d’agro- éleveurs pendant 4 ans, avant de retourner chez eux et de pouvoir s’installer à leur compte. Une case d’éveil (enfants de 3 à 6 ans) et une école primaire ont été créées au village. Un centre d’enseignement technique en soudure, maçonnerie et maraichage, ainsi qu’un atelier d’artisanat (teinture, batik, couture) ont été créés. Une activité d’élevage (moutons, chèvres, zébus) en stabulation a été rendue possible grâce à la construction d’étables, permettant une production de lait et de fromage. Une activité de pisciculture a démarré. Les activités agricoles représentent une part importante des revenus du village. Les produits issus de la production agricole de la ferme du village servent à la consommation locale, une partie est aussi vendue sur le marché de Rao situé à une dizaine de kilomètres, ainsi qu’à des hôtels et restaurants de Saint-Louis.

L’UIAPR travaille avec le souci profond de l’autonomie. Les populations veulent garder leur développement en main, ils veulent l’inscrire dans leur attachement à leurs traditions. La durabilité est garantie par le fait que le projet développe sa propre dynamique interne ce qui permettra qu’à terme, il puisse fonctionner sans apport de ressources extérieures.